article abonné offert

Psychotropes, hypnose et créativité

Psychotropes, hypnose et créativité

L’anglais Francis Bacon (ici, « Three studies for figures at the base of a crucifixion », 1944) était porté sur la bouteille. Il ne travaillait pas ivre, mais on considère que son œuvre est malgré tout « imprégnée ».

Sabam

Les paradis artificiels sont-ils propices à la création? Beaucoup d’artistes ont payé de leur personne pour donner une réponse à la question. Ils sont pléthore dans la musique : le hall d’entrée de la Maison de la culture le rappelle, en clin d’œil, dans un panel de pochettes de LP’s où se côtoient Pink Floyd, Jimi Hendrix et les Beatles.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 45 des 220 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos
-->