article abonné offert

Art de l’hystérie, hystérie dans l’art

Art de l’hystérie, hystérie dans l’art

« Bâillement hystérique », photographie d’Albert Londe (non daté, entre 1880 et 1910).

DR

À la fin du 19e siècle, l’hystérie était au cœur des préoccupations de plusieurs médecins dont le Dr Jean-Martin Charcot, neurologue à La Salpêtrière, à Paris. L’homme s’est entouré de dessinateurs, photographes et cinéastes afin de documenter ses travaux.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 188 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?