Euroskills, l’avenir à deux mains

Euroskills, l’avenir à deux mains

E uroskills met à l’honneur les métiers manuels, techniques et technologiques.

Tom Prokop – Fotolia

Le championnat européen Euroskills est une vitrine des métiers à deux mains. Démonstrations, concours et conférences au programme.

Ce jeudi 4 octobre débute l’événement d’envergure internationale, tant attendu à Liège : l’Euroskills 2012. Cette semaine, l’heure était au montage des infrastructures sur le circuit de Spa-Francorchamps. Les chapiteaux montés occupent une surface de 15 000m2 , du jamais vu sur le circuit!

44 métiers à Euroskills

Venues des quatre coins de l’Europe, les délégations de 24 pays viennent présenter au total 430 compétiteurs de moins de 26 ans qui se mesureront chacun dans leur métier pour obtenir la médaille d’or.

Pays organisateur, la Belgique est représentée par une équipe 36 jeunes belges. Ils sont originaires des provinces de Liège, Namur, Hainaut, Bruxelles-capitale, Brabant wallon, Brabant flamand, Anvers et Luxembourg.

30 000 visiteurs déjà inscrits

Côté public, on compte déjà plus de 30 000 personnes inscrites pour participer à EuroSkills 2012. Qu’ils soient jeunes, professeurs, parents, demandeurs d’emploi, travailleurs, représentants des secteurs professionnels, retraités, en famille, tous viennent découvrir ces métiers peu ou mal connus.

Parmi ces 44 métiers manuels, techniques et technologiques en pénurie ou en difficulté de recrutement en Belgique et en Europe, citons : tailleur de pierre, fleuriste, infographiste, technicien automobile, technicien machine agricole, réceptionniste d’hôtel, jardinier paysagiste, ébéniste.

Pour partager l’expérience

Durant trois jours, ce championnat européen des métiers à deux mains doit mettre en lumière plusieurs aspects : la volonté d’excellence des pays d’Europe dans les filières manuelles et techniques, qui est une urgence économique et sociale en ces temps de crise et de chômage, celui-ci étant dû souvent au manque de qualifications; ensuite, le partage d’informations et de techniques entre les pays est essentiel, et c’est un des buts principaux de cette compétition.

Dans l’espace «CurioCity», une centaine d’animations et d’essais-métiers permettent à chacun d’essayer concrètement les métiers en compétition et bien d’autres. Les infos relatives aux métiers et aux formations pour s’y préparer sont fournies de manière personnalisée par des conseillers.

Nos dernières videos