Des familles coptes fuient Rafah après des menaces

Égypte Plusieurs familles coptes de la ville égyptienne de Rafah, près de la bande de Gaza, ont fui pour El-Arish après avoir reçu des menaces de mort de la part d’islamistes, ont annoncé vendredi des habitants et des responsables. «Ces familles sont parties volontairement car elles craignaient pour leur vie après les menaces», a déclaré à l’AFP le père Michel Antoine, de l’église d’El-Arish, sans en préciser le nombre.

Un autre responsable à Rafah a toutefois assuré qu’aucune famille copte n’avait quitté la ville.

La semaine dernière, des tracts ont circulé exigeant, sous peine de mort, le départ de la petite communauté copte locale. Peut-être en représailles du film anti-musulman, réalisé par un copte vivant aux États-Unis?

Les autorités locales n’auraient pris aucune mesure de protection. Et quelques jours plus tard, un magasin appartenant à une de famille copte a été mitraillé, selon les habitants.