article abonné offert

basket-ball N3

Réagir contre le leader

La compétition a démarré sur les chapeaux de roue en N3B. Après seulement trois journées, seulement six équipes sont dans le vert, dont deux équipes invaincues. Cela situe, a priori, la hauteur de la tâche de Lambusart ce samedi soir, à partir de 20h30. En effet, les Mineurs accueillent Gistel. Au contraire des Rouges, les Côtiers présentent un bilan immaculé. «Cela me fait rager, lance le coach. Si nous avions défendu de la même manière que contre Knokke, nous en serions à 2 sur 3, voire à 3 sur 3, et nous partirions à égalité contre Gistel au lieu de nous retrouver dans une situation de challenger qui, il est vrai, réussit plutôt bien au groupe.» Gianni Bastianini n’a donc pas encaissé le revers à Carnières. «Nous y avons reçu, non pas une leçon de basket mais bien de vie et d’envie. En comparaison, mes joueurs sont choyés comme des coqs en pâte. Mes gars ont fait preuve de suffisance. Ils n’ont pas respecté l’adversaire. Nous lui avons permis de prendre confiance et nous ne sommes ensuite jamais parvenus à concrétiser cette impression qu’à tout moment, le déclic était possible.» Le sommet sera atteint à +3 dans la dernière minute. «Je ne parviens pas à comprendre comment un joueur de 30 ans ayant 20 ans de basket derrière lui tente une simulation à ce moment du match. La vidéo est sans pardon. Il y avait bien simulation.» Au moins le coach reconnaît-il une prise de conscience de la semaine. À confirmer contre les Berquin, Boukichou et Petrauskas. D’Ulisse a repris.Dom.A.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 1 des 4 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos