the expatriate

Nul n’est prophète en son (plat) pays

Nul n’est prophète en son (plat) pays

Après avoir rencontré Batman et Nicole Kidman, Aaron Eckhart revient sur le grand écran dans un thriller d’espionnage… un peu particulier.

En quittant les USA après une carrière au sein de la CIA, Ben Logan (Aaron Eckhart) pensait laisser ses soucis derrière lui, et repartir à zéro avec sa fille en Europe. Nouveau travail, nouvel appartement, bref une nouvelle vie pour effacer l’ancienne. Mais il faut se méfier de l’eau qui dort, surtout quand on quitte une des agences d’espionnage les plus puissantes du monde; et tandis qu’il croit mener une existence idyllique, des choses se trament dans son dos de l’autre côté de l’Atlantique. Un beau matin se rendant au bureau, cet ancien agent secret va se retrouver face à des locaux vides : toute trace de son employeur a disparu… Après deux tentatives d’assassinat dans la même journée, Ben et sa fille seront forcés de constater que quelqu’un leur en veut. C’est alors que va commencer pour ces deux expatriés une course-poursuite aussi périlleuse qu’inexplicable.

Thriller bien ficelé signé par un réalisateur inconnu au bataillon, The Expatriate vaut d’abord par ses rebondissements, lesquels sont enrichis par les conséquences qu’ils auront sur la relation, déjà compliquée, entre le père et sa fille. Plutôt que de se borner à une romance conventionnelle avec une espionne lambda, Philip Stölzl livre un film d’action haletant et intelligent. Hormis un Aaron Eckhart fort convaincant en espion traqué, le film est truffé de seconds rôles truculents, de l’ex-James Bond girl Olga Kyurulenko à Éric Godon, talent national vu notamment dans In Bruges ou Rien à Déclarer. Car le détail qui fait mouche, c’est l’endroit que cet expatrié a choisi pour son nouveau départ : en effet, c’est au cœur de notre plat pays que se déroule l’intrigue! Bruxelles n’a désormais plus rien à envier à Londres, Paris ou Venise, ses ruelles s’avèrent tout aussi propices aux courses-poursuites et aux explosions.

Il est à ce propos dommage que The Expatriate ne profite pas d’une diffusion plus large dans nos contrées (il sortira même directement en DVD en France), car peu d’autres films vous donneront l’occasion de voir Aaron Eckhart se balader devant le Palais de Justice ou passer un coup de fil près de la place de la Bourse...!

Thriller de Philip Stölzl, avec Aaron Eckhart, Olga Kurylenko. Durée : 1h46