Femme torturée à Jemappes: la détention de Nicolas S. confirmée

La Chambre des mises en accusation de Mons a confirmé mardi la détention de Nicolas S., inculpé de coups et blessures volontaires et de traitements inhumains dégradants, dans le cadre du dossier de la torturée de Jemappes. La Chambre du conseil s'était prononcée en faveur de sa libération le 10 septembre dernier mais le parquet avait fait appel.

Le jeune homme, âgé d'une vingtaine d'années et ami de Raymond, l'ex-compagnon de la victime, reste donc sous les verrous.

Le 10 septembre, la Chambre du conseil avait confirmé le mandat d'arrêt des trois autres personnes incarcérées dans le cadre de ce dossier, soit Raymond F., 29 ans, ancien compagnon de la victime, Nadia D., 20 ans, la nouvelle compagne de Raymond et Christian D., le père de Nadia.

Jocelyne, 39 ans, avait été séquestrée et torturée pendant trois mois. Des tatouages obscènes avaient même été apposés sur son visage. Les faits s'étaient produits dans la maison des parents de Nadia. Jocelyne était allée y vivre afin de ne plus cohabiter avec son ex et sa nouvelle compagne.