ECONOMIE

Pour ING, la crise durera encore quelques années

Pour ING, la crise durera encore quelques années

ING reste pessimiste pour une sortie de crise à court terme.

EPA

La crise durera encore quelques années selon l’investisseur belge qui s’appuie sur son Baromètre des investisseurs.

Actuellement, 41% des sondés par ING estiment que l’économie belge s’est affaiblie au cours des trois derniers mois tandis que 20% pensent avoir ressenti une amélioration. «L’enthousiasme est encore moins de mise en ce qui concerne l’avenir: seuls 18% s’attendent à une embellie, alors que 38% craignent encore une détérioration», souligne ING.

Quarante-trois pour cent des investisseurs estiment que la crise ne prendra pas fin avant 2016 au plus tôt. Plus de 90% des sondés estiment par ailleurs que le gouvernement belge va très probablement devoir encore prendre d’importantes mesures structurelles ces prochaines années. Sans surprise, ils ne sont donc que 14% à tabler sur une amélioration de leur niveau de vie à moyen terme.

La tendance vers les livrets d’épargne et les assurances-vie

Compte tenu de la crise, à peine un investisseur sur cinq (21%) s’attend à une progression à la Bourse de Bruxelles contre 38% qui penchent pour un repli. L’augmentation du précompte mobilier a poussé 18% des sondés à adapter leurs investissements vers les livrets d’épargne et assurances-vie principalement.

Le baromètre ING a atteint le score de 89 points en août soit un niveau identique à celui de juillet. Le baromètre ING réalisé par TNS est une initiative d’ING, en collaboration avec l’Université de Gand et les quotidiens L’Echo et De Tijd.