article abonné offert

BRUXELLES - MANGER

Line Couvreur, chèfe chez Les Filles: «À Bruxelles, il manque une centrale d’achat slow food»

Line Couvreur, chèfe chez Les Filles: «À Bruxelles, il manque une centrale d’achat slow food»

Line Couvreur refuse de servir à sa clientèle des aliments qu’elle n’achèterait pas elle-même.

La semaine «Goûter Bruxelles» lance son coup de projecteur annuel sur les cantines slow food, les restos bios, la chaîne producteur-assiette la plus courte possible et la popote durable et équitable. Line Couvreur, chèfe de la table d’hôtes branchée Les Filles, se met à table et vous raconte pourquoi elle refuse «le bio cra-cra» et les emballages «conditionnés sous atmosphère protectrice».

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 73 des 1229 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?