Coup de cœur pas assuré

Avec «Vie et mœurs de l’agent immobilier» Dal et Bercovici, croquent les travers d’une profession à la mode. Mais si l’ambiance est à l’humour, les situations même les plus burlesques n’arrivent pas toujours à dérider. Les gags sont un tantinet répétitifs, les personnages pas vraiment attachants. Les chutes sont drôles, mais dans l’ensemble, les histoires trop caricaturales manquent de finesse. Si vous voulez rire à gorge déployée au détriment des professionnels du logement, il est préférable de changer d’agence .D.P.

« Vie et mœurs de l’agent immobilier », Dal/Bercovici, Dupuis, 46 p., 10,60€.