Ce n’est pas nouveau : Virton se cherche un avant capable d’approcher les 20 buts par saison. Emond peut-il être celui-là? Difficile d’y répondre. Ses difficultés en début de saison traduisent-elles un manque de confiance ou plutôt les limites actuelles d’un élément qui avait pourtant réussi de bons débuts en D3 (8 buts en une demi-saison)? L’avenir nous l’apprendra. Et Molnar? Celui d’il y a quelques années, plus incisif, pourrait sans doute résoudre les problèmes offensifs des Verts, mais s’il continue de se battre, l’ancien Panî a inconsciemment modifié sa façon de jouer, laquelle se rapproche désormais plus de celle d’un soutien d’attaque plutôt que d’un véritable avant de pointe. Et c’est un peu dommage. En attendant, un Delaby a souvent tourné autour de la dizaine de buts par an voire plus. Un Gbaguidi en est capable aussi et des éléments comme Leva, Yéyé ou Abdelkadous ont le potentiel suffisant pour secouer les filets de temps à autre eux aussi.

L’efficacité offensive

Le calendrier

À bien y regarder, on se rend compte que Virton n’a pas encore défié une seule des équipes qui occupent les huit premières places du classement actuel. Il faudra peut-être patienter quelques journées encore pour évaluer au mieux le potentiel de l’équipe gaumaise.

D. J.