Ah, la sortie en barques…

Philippe et Étienne préféraient les barques à la passerelle.

EdA - 201330582355

Philippe et Étienne Lannoy illustrent l’adage selon lequel celui qui aime bien châtie bien. Avec la légitimité personnelle et familiale qui est la leur, ils jettent un regard critique, parfois acerbe, sur l’évolution touristique des grottes de Han.

«On a connu les belles années, mais aujourd’hui on n’atteint plus les courbes de fréquentation d’autrefois», disent-ils. Parmi les explications, il y a bien sûr l’explosion de l’offre de loisirs au cours des vingt dernières années. Mais les deux frères pointent aussi certaines options stratégiques prises aux grottes par le passé.

«Mettre fin à la sortie en barques a été une erreur, considèrent-ils, cela faisait partie de ce dont les visiteurs se souviennent, plus que les stalactites et les stalagmites.» Même chose avec l’arrêt «buvette» dans la salle d’Armes : «C’était une pause bienvenue pour certains visiteurs, contents de se poser un peu», poursuit Étienne. Autre piste avancée : la pub des années 90, qui a vidé d’un coup le réservoir de visiteurs potentiels, avec pour conséquence une plus grande difficulté à recruter de nouveau publics aujourd’hui.

Le discours n’est pas défaitiste, cependant. Philippe et Étienne Lannoy placent beaucoup d’espoir et de confiance en la personne du nouvel administrateur-délégué du domaine, Mme Malou.

A. Deb.