TELEVISION

Ouvrière en usine, pendant 21 jours

Ouvrière en usine, pendant 21 jours

Expérience nouvelle d’Immersion journalistique : la journaliste travaille 21 jours avec des ouvrières.

DR

Où en sont aujourd’hui les ouvriers? Pour le savoir, la journaliste Alexandra Alévêque a passé 21 jours en usine, à Sochaux.

Alexandra Alévêque s’est installée dans la région de Sochaux, berceau historique de Peugeot, alors que la marque du Lion va célébrer les 100 ans de son usine. Pendant 21 jours, elle a fait l’expérience du travail en usine pour un sous-traitant automobile.

Levée à 3 heures et demie avec l’équipe du matin, la journaliste a travaillé à l’atelier soudure de Sideo-RDT, une PME de 60 employés. Un travail non qualifié, qu’elle apprendra sur le tas.

Se présentant de façon transparente comme journaliste, elle s’y fait engager comme employée à titre gratuit, ne prenant la place d’aucun autre salarié. Son expérience commence fin avril, entre les deux tours de la présidentielle, et se termine mi-mai. Deux mois plus tard, le groupe PSA annoncera la suppression de 8 000 emplois, dont plus de 500 sur le site de Sochaux. Mais dans leur quotidien de sous-traitants, les collègues d’Alexandra sont déjà conscients que l’avenir est sombre.

Hébergée dans un foyer de jeunes travailleurs, Alexandra nouera des liens avec ses voisins de palier et collègues d’atelier. Elle peindra à petites touches le tableau sensible d’un monde ouvrier inquiet, dont les espoirs et les acquis s’effritent peu à peu.

Dans cette série documentaire innovante, la journaliste Alexandra Alévêque passe de l’autre côté de la caméra, pour expérimenter pendant 21 jours le quotidien de ceux qu’elle rencontre. À chaque fois, tous les protagonistes ont été mis au courant de l’opération. Alexandra Alévêque se présente en toute transparence.