MUSIQUE

Jenifer : « Je fonctionne au feeling »

Jenifer : « Je fonctionne au feeling »

Un 5e album, une tournée et très certainement une place dans le fauteuil rouge des jurés de « The Voice ».

Universal

Une place de juréedans «The Voice » France, un cinquièmealbum : 2012, une année bien chargée pour Jenifer.

Jenifer a été l’atout charme du jury de la première saison de The Voice made in TF1. Elle sort son cinquième album, L’Amour et moi, résolument pop et léger et s’apprête à partir en tournée dès 2013.

Comment se sent-on juste avant la sortie d’un album ?

C’est un mélange d’appréhension et d’excitation. Maintenant, il ne m’appartient plus. J’espère le partager avec un grand nombre de gens. Je pense aussi beaucoup à la scène quand je fais un album, je m’y projette pas mal.

À chaque album, vous changez complètement d’équipe, pourquoi ?

J’aime bien repartir de zéro à chaque fois, c’est très enrichissant artistiquement et très excitant. Je n’aime pas la facilité.

Quelle a été votre part de boulot dans l’écriture de ce disque ?

J’ai co-composé certaines musiques avec Da Silva, entre autres. Il me l’a proposé et les choses se sont faites naturellement. Moi je fonctionne au feeling et ça a tout de suite bien fonctionné entre nous.

Qu’est-ce que vous cherchiez chez lui ?

Un mélange d’univers. Da Silva est très rock, il a une approche différente de la mienne. Je voulais rester dans les sonorités pop… mais si je m’écoutais, je ferais un disque de la Motown !

Par contre vous ne chantez pas vos propres textes. Par pudeur ?

J’ai eu un coup de cœur pour Yohann Malory. Il a su trouver les mots. Ses textes parlent de désir, de passion de liberté, de femmes qui s’assument, qui consomment leur bonheur, même si parfois ça brûle les ailes. J’ai aimé ses jeux de mots.

Vous qui cachez jalousement votre vie privée, appeler son album « L’Amour et moi » qui sonne comme une confidence, c’est un peu surprenant…

Ce n’est pas vraiment ma vie privée que je livre. L’Amour et moi n’est pas un album autobiographique. Il parle de choses que j’ai pu ressentir ou que des gens que je connais ont pu ressentir. J’ai l’impression de me livrer plus sur scène que sur un album.

Vous avez été jurée dans la première saison de « The Voice » France. Vous allez re-signer pour une deuxième ?

Pour l’instant, je préfère ne pas trop en parler, c’est une demande de la production. Mais normalement, nous re-signerons tous les quatre à nouveau pour cette belle aventure humaine.

Qu’est-ce que ça vous a apporté « The Voice », artistiquement ?

C’était très intéressant de devoir faire des choix artistiques pour des talents qui ont différents univers, différentes personnalités. J’ai adoré le travail de recherche de titres, de réarrangement sans trahir la chanson ni l’univers de l’interprète… Le partage, l’échange artistique a été super intéressant…

Avez-vous encore des contacts avec vos talents ?

Avec certains oui. Je continue à les soutenir, psychologiquement, artistiquement… Ils me demandent mon avis sur certaines choses. Apparemment pour certains ça compte. Je suis très contente de pouvoir les aider. ¦

« L’amour et moi », Universal.