article abonné offert

St Nicolas-Essor A retour basket-ball Division 2 nationale

Plus de consistanceà l’Essor

Plus de consistanceà l’Essor

Sébastien Dufour EdA - 201287637192

La concentration sur la distance, c’est ce qu’il manque en premier lieu aux Carolos qui, en n’entrant pas immédiatement dans leur match, s’obligent à effectuer une course-poursuite. Ce fut le cas face à Kangoeroes, ça l’a encore été à Saint-Nicolas. Après ça, ils démontrent qu’ils sont en mesure de faire jeu égal avec leurs adversaires, jusqu’à un certain moment. « Nous étions toujours bien aux alentours de la 28e ou 29e , lorsque Saint-Nicolas passe en zone. Là, nous ne mettons plus rien et nous laissons beaucoup de rebonds offensifs dans un dernier quart qui n’était pourtant pas si mal. Il nous manque beaucoup de petites choses pour franchir un pallier. Comme défendre au-delà des 10 ou 12 secondes de possession. Jusque-là, nous arrivons à contenir notre adversaire mais une fois que nous atteignons les 16-20 secondes, nous commettons l’une ou l’autre erreur. Nous devons attraper un peu de consistance et éviter ces pertes de balle inutiles qui nous minent nos débuts de matchs, reconnaissait Sébastien Dufour, (en photo) pas vraiment satisfait de son secteur intérieur. Nous aurions dû être dominateur de la raquette, ce ne fut pas le cas alors qu’en face, c’est surtout Lasisi en première mi-temps qui nous a fait très mal.» Dimanche, l’Essor recevra Houtalen qui vient d’aller s’imposer à Tongres sur un score NBA, 93-106.F. Po.La concentration sur la distance, c’est ce qu’il manque en premier lieu aux Carolos qui, en n’entrant pas immédiatement dans leur match, s’obligent à effectuer une course-poursuite. Ce fut le cas face à Kangoeroes, ça l’a encore été à Saint-Nicolas. Après ça, ils démontrent qu’ils sont en mesure de faire jeu égal avec leurs adversaires, jusqu’à un certain moment. « Nous étions toujours bien aux alentours de la 28e ou 29e , lorsque Saint-Nicolas passe en zone. Là, nous ne mettons plus rien et nous laissons beaucoup de rebonds offensifs dans un dernier quart qui n’était pourtant pas si mal. Il nous manque beaucoup de petites choses pour franchir un palier. Comme défendre au-delà des 10 ou 12 secondes de possession. Jusque-là, nous arrivons à contenir notre adversaire mais une fois que nous atteignons les 16-20 secondes, nous commettons l’une ou l’autre erreur. Nous devons attraper un peu de consistance et éviter ces pertes de balle inutiles qui nous minent nos débuts de matchs, reconnaissait Sébastien Dufour, (en photo) pas vraiment satisfait de son secteur intérieur. Nous aurions dû être dominateurs de la raquette, ce ne fut pas le cas alors qu’en face, c’est surtout Lasisi en première mi-temps qui nous a fait très mal.»

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 38 des 208 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?