DECES

L'ancien présentateur du JT de la RTBF René Thierry est mort

L'ancien présentateur du JT de la RTBF René Thierry est mort

René Thierry était entré à la RTBF en 1955. Il fut un des premiers présentateurs du JT l'année suivante. -

René Thierry est décédé la nuit passée à l'âge de 80 ans. Il avait présenté le journal télévisé de la RTBF jusqu'au début des années 1990.

René Thierry avait présenté son dernier JT sur la chaîne publique en 1993, après 38 ans de bons et loyaux services. Poussé vers la sortie par le plan Horizon 97, il n'avait pas hésité à balancer un mémorable "Ave Caesar, morituri te salutant. Ceux qui vont mourir te saluent".

Il avait lancé cette petite phrase rituelle des gladiateurs en direct, juste après une interview où l'administrateur général de la RTBF Robert Stéphane annonçait qu'avec le plan Horizon 97, beaucoup d'anciens allaient devoir quitter la maison. "Je n'avais pas pu faire l'interview de Robert Stéphane moi-même, puisque j'étais directement concerné par le plan. À la fin de la séquence, la phrase m'est venue spontanément, en direct, parce que... elle traduisait la réalité...", racontait-il dans L'Avenir en 2002.

"Merci, vous ne nous preniez pas pour des crétins"

René Thierry était un visage apprécié des téléspectateurs. "J'ai reçu plus de mille messages de sympathie lors de mon départ. Aujourd'hui encore (NDLR: en 2002 donc), des gens m'abordent en me disant: 'Que se passe-t-il ? On ne vous voit plus guère à l'antenne'. Je dois alors leur expliquer que je ne suis plus à la RTBF depuis 1993. Comme c'est dommage, me dit-on alors. Ce qu'on me dit souvent aussi c'est 'Merci, car vous ne nous preniez pas pour des crétins'".

Préretraité à la RTBF, il avait créé dans la foulée une société de conseil en communication. "J'explique aux gens d'entreprises ou d'institutions comment aborder la 'meute sauvage' des journalistes (rires). Ou comment écrire aux journaux, de préférence en bon français. Le respect de la langue est un de mes chers soucis", confiait-il il y a neuf ans.

14 heures de direct lors de l'incendie de l'Innovation

Lors de sa carrière sur la chaîne publique, il avait aussi été grand reporter. Il avait notamment été amené à couvrir l'incendie de l'Innovation en 1967. Journaliste radio à l'époque, il avait tenu un direct pendant 14 heures dans le périmètre de sécurité au plus près de l'incendie.

"J'ai toujours beaucoup aimé travailler à la RTBF. J'estime qu'on pouvait y faire le travail de journaliste dans d'excellentes conditions", disait-il encore au sujet de son ancien employeur.