Gestionnaires de réseaux vont facturer les tarifs d'injection avec effet retroactif

Les gestionnaires de réseau Eandis et Infrax vont appliquer des tarifs d'injection avec effet rétroactif pour les énergies renouvelables, a fait savoir la CREG. L'information a été confirmée chez Eandis. Les particuliers possédant des panneaux solaires ne sont pas visés dans un premier temps: seuls les gros producteurs (plus de 10 kWh) fournissant de l'énergie verte sur le réseau devront s'acquitter de ces tarifs.

Cette mesure est une conséquence de la décision prise en été par la Cour constitutionnelle.

Depuis juillet, les gros producteurs doivent à nouveaux payer les tarifs d'injection. Mais, l'arrêt rend cela parfaitement possible, les tarifs non comptabilisés auparavant, seront désormais facturés. Pour Eandis, quelque 2.000 clients sont concernés qui, ensemble, devront payer plus de 6 millions d'euros.