nucléaire

Greenpeace: « Il est plus raisonnable de fermer volontairement les vieilles centrales que d’y être contraint »

Greenpeace: « Il est plus raisonnable de fermer volontairement les vieilles centrales que d’y être contraint »

Après Doel 3, c’est Tihange 2 qui montre des signes de faiblesse.

Belga

Les premières mesures prises par Electrabel à Tihange 2 révèlent des indications selon lesquelles le réacteur est affecté par les mêmes défauts que Doel 3. Des examens sont en cours.

«Le gouvernement doit préparer la fermeture définitive des réacteurs nucléaires Doel 3 et Tihange 2. Il est plus raisonnable de fermer volontairement les vieilles centrales nucléaires que d’y être contraint suite à une catastrophe nucléaire», a réagi jeudi, dans un communiqué, l’organisation environnementale Greenpeace à la suite de la confirmation des défauts sur la cuve du réacteur Tihange 2.

Greenpeace rappelle qu’il est essentiel de ne pas reporter la décision prise par le gouvernement au début du mois de juillet de fermer Doel 1 et Doel 2 en 2015.

«Le gouvernement doit aller plus loin et revoir sa décision de prolonger de dix ans la vie de Tihange 1», ajoute l’organisation environnementale.

Enfin, Greenpeace demande au gouvernement «de prendre dès à présent les mesures nécessaires pour garantir la sécurité d’approvisionnement sans ces réacteurs qui posent de trop gros risques.»

Jeudi, Electrabel avait indiqué que les premières mesures effectuées par Electrabel à Tihange 2 révèlent des indications selon lesquelles le réacteur est affecté par les mêmes défauts que Doel 3.

es examens et analyses en cours se poursuivront dans les jours qui viennent, indique Electrabel. Les résultats seront présentés aux autorités compétentes qui se prononceront sur le redémarrage de la centrale.