C’est un premier pas positif. Et pour cause, nous avons constaté que les formules d’indexation qui fonctionnent sur base des cotations boursières sont plus avantageuses. Il y a donc là un potentiel d’économies à réaliser pour le consommateur. Mais en même temps, il faut être prudent. Rappelons que nous avons là une proposition de la CREG. Il faut encore que le gouvernement l’entérine. Sans compter que les formules d’indexation utilisées par certains fournisseurs – comme Electrabel pour ne pas le citer – sont en totale contradiction avec ce qui est proposé ici.

Jean-Philippe Ducart, vous êtes le porte-parole de Test-Achats. Cette proposition de la CREG va dans le bon sens selon vous ?

Mais il y aurait donc là un gain substantiel à réaliser pour le consommateur ?

Le réflexe à adopter est de comparer les différentes offres et le cas échéant de changer de fournisseur. Et puis, précisons que la formule proposée par la CREG est déjà appliquée par certains fournisseurs.

Ce découplage serait en tout cas logique…

Tout à fait. Mais à côté de cela, des améliorations doivent encore être apportées au niveau de la simplification des factures. Ce qui serait tout bénéfice pour la transparence et favoriserait la mobilité des clients.