Les baisers parisiens de Travolta

On vous fiche notre billet que le vase ne terminera pas le film sans être cassé. Il faut dire que dans ce film, Travolta ne fait pas dans la dentelle.

Visual Press Agency

Ce soir vous voulez un film d’action et rien que d’action? Ne cherchez plus, on vous propose l’inédit «From Paris with love».

Boule à zéro, tatouages et piercings, shooté à la cocaïne,… voici John Travolta en agent de la CIA complètement déjanté. Un rôle qui convient bien à l’ex-roi du disco, ressuscité au cinéma dans Pulp Fiction, déjà dans un rôle de mauvais garçon.

Film d’action produit par Luc Besson, on y retrouve clairement la patte du Français. Autant dire qu’on ne fait pas dans la dentelle mais plutôt dans la grosse maille…

Travolta, flanqué du bleu de service – Johnatan Rhys-Meyer – est embarqué dans une mission «secret défense» en banlieue parisienne. C’est pas de la prise tête et de la fine psychologie mais courses-poursuites, dézingages à tout va, distributions de gnons à la pelle et cascades explosives. Un bon film d’action… mais juste d’action.

Le scénario est cousu de fils blancs et n’est là que pour crasher des bagnoles, allumer des mèches et vider des chargeurs : James Reece, assistant personnel de l’ambassadeur américaine à Paris, est régulièrement contacté par les forces spéciales, qui lui demandent de menus services. C’est ainsi qu’il est cette fois amené à placer des micros à l’ambassade. Quelle frustration pour lui, qui rêve de jouer les véritables agents secrets sur le terrain… Mais alors que se prépare un important sommet international, Reece se voit confier une vraie mission, et un vrai partenaire, qu’il est chargé de récupérer à l’aéroport… Mais Charlie Wax se révèle être une véritable tête brûlée aux méthodes très discutables…

RTL TVI, 20.20