Les « Supremes » allemands

Personnel EdA - 06/2008 Trombinoscope Pascale Serret-Bragulat EdA - Jacques Duchateau

Hier, les JT se sont plus ou moins attardés sur la décision de la Cour de Karlsruhe, à propos du sauvetage de l’euro. Les huit juges suprêmes allemands, qui glissent littéralement dans leur longue robe vers leur large tribune… Un juge déjà, ça ne s’habille pas comme n’importe qui. Alors, un juge suprême, vous pensez bien… Une toge rouge comme une boule de Noël, assortie au demi-pot de fleur qui leur sert de coiffe et, évidemment, la traditionnelle bavette blanche. L’ensemble est assez gracieux. Voir festif. Mais on a connu des présidents de confréries de magneux d’makeye plus sobrement vêtus.

Est-ce qu’ils s’habillent tous ensemble dans un vestiaire commun, en se poilant devant le miroir? Est-ce qu’ils prennent le métro dans cette tenue pour bosser le matin? Est-ce que ça leur sert aussi de robe de nuit? Est-ce que ce n’est pas un peu salissant pour tremper ses mains dans le cambouis de l’euro?