Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mardi neuf Indiens à des peines de prison de 1 à 6 ans pour leur implication dans un trafic d'êtres humains. Un prévenu a été acquitté. Les neuf condamnés avaient fait passer en Grande-Bretagne plusieurs dizaines de leurs compatriotes durant le second semestre de 2011. Les victimes devaient s'acquitter de 1.000 à 1.500 euros pour le voyage.

Les trafiquants opéraient depuis le temple Sikh situé à Vilvorde. L'endroit servait de point de ralliement, tant pour les membres du réseau que pour les Indiens désireux de trouver un moyen de franchir la Manche. Les candidats étaient hébergés dans une petite entreprise de la région.

Avant de rallier la Grande-Bretagne, les ressortissants indiens étaient emmenés sur un parking situé le long de l'E40, à Tronchiennes, où ils étaient cachés dans des camions. Certains ont même effectué le trajet dans des véhicules réfrigérés.

Les trafiquants recevaient parfois de l'aide de ressortissants indiens qui allaient eux-mêmes rejoindre clandestinement la Grande-Bretagne par la suite. Aucun candidat au voyage n'a subi de violences.

Le tribunal a retenu ces éléments et dès lors prononcé des peines relativement modérées. Le principal prévenu a écopé de six ans de prison et d'une amende de 30.000 euros. Les huit autres ont été condamnés à des peines comprises entre 1 et 5 ans, ainsi qu'à des amendes allant de 6.000 à 27.500 euros.