Les USA font un chèque à la Belgique après l'arrestation d'un mafieux russe

Les USA font un chèque à la Belgique après l'arrestation d'un mafieux russe

La Belgique a été récompensée par la DEA pour son rôle crucial dans l'arrestation d'un mafieux russe. Reporters (Illustration)

L'agence américaine de lutte contre la drogue (DEA) a remis ce mardi à Bruxelles un chèque de 800.000 dollars (625.000 euros) à la Belgique en reconnaissance de son « rôle crucial » dans l'arrestation d'un mafieux russe à la tête d'une vaste organisation criminelle.

Ce chèque, le premier de ce genre dans l'histoire de la Belgique, a été offert lors d'une cérémonie à l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles.

Elle intervient cinq ans après l'arrestation, le 3 octobre 2007 à Londres, de Riccardo Fanchini, considéré comme « l'un des figures de la criminalité » dans le monde, « un baron de la drogue » (cocaïne, héroïne, ecstasy...) actif aussi « dans la contrebande de cigarettes et le blanchiment d'argent », a indiqué Russell Benson, directeur de la DEA pour l'Europe et l'Afrique.

« Très futé, il avait réussi à échapper à toute poursuite » dans les années 1980 et 90, selon lui.

La longue enquête ayant conduit au démantèlement de son réseau et à l'arrestation d'une quarantaine de ses membres a été menée à son terme « grâce à la coopération étroite entre plusieurs pays », a souligné la chef de la police belge, Catherine De Bolle. La police du port belge d'Anvers (nord), où Fanchini avait été étendu ses activités, a été particulièrement active.

Le chèque de 800.000 dollars correspond à environ 40% des montants saisis dans le cadre de cette enquête.

Fanchini, né en 1956 en Pologne d'un père italien, purge une peine de dix ans de prison aux Etats-Unis dans le cadre d'une peine négociée après qu'il eut plaidé coupable.