FRANCE

Accident d’un car polonais en France : au moins deux morts

Deux personnes sont mortes et six ont été grièvement blessées ce mardi dans l'est de la France dans un accident de car immatriculé en Pologne qui transportait 65 passagers, selon les autorités françaises.

Au total, 32 personnes ont été blessées lorsque le car de couleur blanche s'est renversé sur le bas-côté d'une bretelle d'autoroute à hauteur de la ville de Mulhouse. Pour six d'entre elles, le pronostic vital est engagé, sept autres sont grièvement blessées.

Pour une raison inconnue, le car s'est couché sur le flanc à 8h05. Aucun autre véhicule n'est impliqué. Deux grosses marques noires de freinage sont visibles sur une cinquantaine de mètres. La glissière de sécurité a été écrasée sous le choc.

« On ne connaît pas encore les circonstances. Le chauffeur polonais a été placé en garde à vue à la gendarmerie », a indiqué le procureur de Mulhouse Hervé Robin, précisant que « les premières mesures d'alcoolémie sont négatives ». « Objectivement on peut penser » que la vitesse est en cause, a-t-il avancé.

Selon le témoignage d'un rescapé, le chauffeur aurait, pour une raison inexpliquée, donné un coup de volant au niveau d'une sortie d'autoroute, provoquant la sortie de route.

Le ministre français des Transports Frédéric Cuvillier a évoqué dans un premier communiqué « trois morts et plusieurs blessés graves », avant de se rétracter et de parler dans un nouveau communiqué de « deux morts ».

Sur place, le préfet du Haut-Rhin, Alain Perret, a indiqué qu'en examinant la liste des passagers censés être présents à bord du car, « cinq personnes manquent encore à l'appel ». De ce fait « nous espérons qu'en relevant le bus nous ne trouverons pas de personne décédée », a-t-il ajouté.

Selon un responsable sur place, les cinq personnes manquantes pourraient être des Ukrainiens sans papier qui auraient quitté le lieu du drame avant l'arrivée des secours. « Ou bien il s'agit d'une erreur dans la liste », a évoqué ce responsable.

150 pompiers sur place

L'autocar avait en plus des 65 passagers trois membres d'équipage, selon le transporteur polonais Sindbad. Les passagers sont majoritairement polonais, mais il y aurait aussi quelques Ukrainiens.

Affrété par la société polonaise Albatros, il assurait une liaison entre la Pologne et le sud de la France, passant notamment par Mulhouse, Cannes, Toulon, Lyon, Marseille et Nice, selon un communiqué du transporteur.

D'importants moyens de secours - quelque 150 pompiers avec une cinquantaine de véhicules - étaient sur place dans la matinée, ainsi que cinq hélicoptères qui effectuaient des rotations pour traiter et évacuer les blessés vers plusieurs hôpitaux de la région.

Quarante secouristes des services d'urgence médicale et soixante gendarmes ont aussi été mobilisés.

Au début du mois un autocar roumain avait eu un accident dans le sud-ouest de la France dans lequel une fillette de 18 mois est mortes et 12 personnes ont été grièvement blessées.