Sherlock contre Gainsbarre

Personnel EdA - 06/2008 Trombinoscope Martial Dumont EdA - Jacques Duchateau

Les adaptations cinoche de Sherlock Holmes c’est comme le boudin à Noël, y a du bon et du franchement indigeste.

Celle qui mettait en scène dimanche soir sur TF1 Robert Downey jr dans le rôle du détective de Baker Street est assez délectable.

Parce qu’il reste en partie fidèle au héros de Conan Doyle : buveur, un peu dingue, génial, un brin incontrôlable. Mais le beau Robert lui ajoute une dimension supplémentaire : celle de l’humour. On a rarement vu un Holmes aussi facétieux.

Pas sûr que Doyle aurait apprécié. Mais à vrai dire on s’en fout. Car ce Sherlock donne envie de redécouvrir son œuvre.

Un peu comme «Gainsbourg (Vie héroïque)», programmé sur France 2 au même moment, donne envie de se replonger dans les volutes Gitane du papa de Melody Nelson, cette aimable petite conne.