FOOTBALL

Wilmots mise sur Defour pour son premier gros test

Wilmots mise sur Defour pour son premier gros test

Steven Defour sera chargé du marquage « à la culotte » sur Modric. Il aura du boulot…

Belga

Bâillonner Modric comme Sneijder l’avait été par Defour, voilà un des piliers du plan de Wilmots pour poursuivre sur la lancée galloise.

Le six sur six est-il à la portée de ces Diables? Tout dans le discours du sélectionneur, hier, plaidait en un seul sens. Il s’agira d’une autre paire de manches pour le premier sommet de ce Groupe A : « Pour moi, la Croatie est l’équipe la plus forte de notre poule. La dernière fois qu’ils sont venus, les Croates nous ont battus (NDLR : 0-1 par Kranjcar en match amical en mars 2010). Ils ne sont pas 7es mondiaux pour rien (9es en fait). Ils ont le physique, la technique. Avec son énorme patriotisme, la Croatie ne lâche jamais rien et a énormément de métier».

Pour maîtriser un adversaire que les résultats en compétitions profilent comme étant supérieur à notre sélection, Marc Wilmots compte faire disparaître Luka Modric, le néo-Madrilène, de la pelouse. En lui collant Steven Defour sur le rable en permanence.

En août contre les Pays-Bas, la blessure de Fellaini avait empêché de reconstituer le triangle d’or du Standard. Mais cette répétition générale sans le joueur d’Everton avait convaincu en vue de recevoir, pour de vrai, un gros calibre à Bruxelles. Defour avait tant et si bien muselé Wesley Sneijder qu’il a dû rappeler qu’il n’est pas qu’un pit-bull de garde et qu’à Liège il distribuait le jeu avec autant de bonheur. Witsel étant devenu la constance incarnée, Wilmots tient son entrejeu, «le triangle qui sera le cœur de l’équipe ». Ses poumons et ses muscles serait-on tenté d’ajouter.

« Pas laisser deux mètresde liberté aux Croates »

Au même titre que sur Kompany, le nouveau boss des Diables compte sur le joueur du Zenit et celui de Porto pour être ses relais sur la pelouse. «Il ne faudra pas se ruer vers l’avant comme des abrutis mais jouer avec son cerveau (encore une bonne raison d’opter pour la présence du Malinois), complétait Wilmots. Le repositionnement en perte de balle sera crucial. En face, tous les Croates savent jouer et ils ne perdent pas facilement le ballon. Ça signifie que nous devrons mettre une grosse pression sur le milieu de terrain. On ne pourra pas leur laisser deux mètres de liberté».

On en sait beaucoup moins sur les intentions offensives du successeur de Leekens. Mis à part les certitudes créatives que sont Mertens et Hazard, qui endossera le rôle de grand costaud pour aller chercher des crosses à Pletikosa? Mirallas et Dembélé, auteurs tous d’un bon début de saison, n’ont pas le profil. Lukaku, Benteke et De Camargo ont chacun leur petit point faible en ce moment (lire par ailleurs). Wilmots disait hier avoir son «onze de base en tête » mais il n’est pas interdit de penser que, comme au Pays de Galles, il compte sur d’autres qu’un de ces trois-là pour marquer des buts…