namur Tribunal correctionnel

La course avec… une ambulance

Jérémy (né en 1990 et résidant au Camping du Lac, à Mettet) n’a pas précisément le profil de l’emploi. Et pourtant, on reproche à ce frêle jeune homme, au faciès d’adolescent (et qui se défend sans avocat), des faits particulièrement graves.

Au mois de juin dernier, sur la Nationale 4, il a, au volant de sa VW Golf 3, fait la course… avec une ambulance (qui emmenait une jeune fille à la clinique Sainte-Élisabeth).

Le substitut du procureur du roi est furieux : «Quel comportement irresponsable! Et il ne donne même pas l’impression de se rendre compte des conséquences dramatiques qu’aurait pu avoir une telle attitude…

On dirait que tout cela l’amuse! À plusieurs reprises, il a accéléré, ralenti, dépassé le véhicule de secours, alors que les ambulanciers (qui avaient enclenché sirène et gyrophares) lui demandaient, au micro (!), de céder le passage. Il a même brûlé un feu rouge, au passage!»

« Vous n’êtes pas à Monza ! »

Le gaillard ne semble pas, en outre, en être à son coup d’essai.

À son palmarès, figurent déjà bon nombre de contraventions (impayées) et d’infractions, en matière de roulage : excès de vitesse, alcool au volant, accident avec blessés…

Le porte-parole du parquet requiert une peine conséquente de travail : cent quarante heures.

«Et je vous souhaite d’avoir l’occasion de prester cette sanction, en milieu hospitalier, auprès de victimes de la route, de personnes clouées dans un fauteuil roulant… J’espère que cela vous fera réfléchir, avant qu’il soit trop tard et que vous provoquiez un carnage. Vous cherchez quoi? Où vous croyez-vous? Quand vous êtes au volant, ne vous prenez pas pour un pilote de Formule 1.

Vous n’êtes pas à Monza!», fustige la présidente, Martine Scarcez, qui rendra son jugement, dans ce dossier, le 8 octobre.

J.-P.C