article abonné offert

Déjà un goût de voyage dans le téléphérique

Christophe Bailleau, de Huy, a quant à lui investi le bâtiment d’accueil du téléphérique. Avec une installation sonore sur le thème du voyage, «Nébulosité variable».

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 149 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?