FOOTBALL

Diables rouges : « Sans patriotisme naturel, la com’ est un bon coup de pouce »

Diables rouges : « Sans patriotisme naturel, la com’ est un bon coup de pouce »

Philippe Godin juge que la nouvelle com’ des Diables est une bonne idée.

UCL

Sociologue du sport à l'UCL, Philippe Godin nous livre son impression sur la ferveur populaire qui entoure les Diables rouges.

Philippe Godin, l’engouement actuel autour des Diables rouges, il est réel ou il est influencé par la nouvelle manière de communiquer de l’Union belge ?

Un peu des deux. Pour l’instant ça tourne pour l’équipe. Et les supporters préfèrent évidemment une équipe qui gagne. En plus, la valeur intrinsèque de l’équipe est reconnue au niveau international. Mais la communication joue aussi un rôle. Elle joue sur la fibre patriotique ou du moins ce qu’il en reste. Il faudra voir tout ça dans un an si on est virtuellement éliminé de la Coup du monde 2014…

Mais sans com’, une telle ferveur est-elle possible ?

Non. Vu la complexité médiatique actuelle, s’il n’y a pas de coordinateur, ça ne peut pas fonctionner. Surtout en Belgique. Chez nous, il n’y a pas vraiment de sentiment patriotique naturel comme en Italie, en Angleterre ou aux États-Unis. De ce que côté, nous sommes les parents pauvres. Cette nouvelle campagne de communication est donc une excellente idée. Elle apporte un coup de pouce. Bon, ça ne réglera pas le problème de fond du patriotisme, mais si les supporters peuvent se faire plaisir et avoir l’impression d’appartenir à une même famille, c’est déjà très bien.

On a parfois l’impression qu’il n’y a qu’en Belgique qu’on n’a pas d’engouement patriotique naturel pour nos équipes sportives, pourquoi ?

C’est vrai. C’est essentiellement dû aux conflits communautaires qui durent depuis des décennies. Nous allons de crise en crise et toujours dans une perspective d’opposition. Les Flamands sont très nationalistes… flamands et les Wallons sont très peu patriotes belges. C’est une situation qui n’existe presque nulle part dans le monde.

Alors ce que la fédération organise actuellement, c’est un plus incontestable.