article abonné offert

Lambusart N3

À boire et à manger pour Lambusart

À boire et à manger pour Lambusart

14 BELLI P_Y ÉdA – 201246063396

Gianni Bastianini était assailli de sentiments contradictoires après la courte défaite encaissée par Lambusart à Erembodegem. «À partir du moment où le déclic s’est enfin produit en milieu de troisième quart, la réaction des gars a été remarquable, pointe le coach. Ils ont fait preuve de caractère en se battant jusqu’au bout. Il n’empêche que j’ai dû prendre un rapide temps mort pour rappeler les consignes à peine données dans le vestiaire, qui étaient de soigner la relation high-low (entre la tête de raquette et le poste bas). Un peu comme en début de match où les consignes en sortie d’écran ont été ignorées sur les shooteurs à trois points que sont Hendrickx et Sergeant. Et nous prenons un 5 sur 5! C’est d’autant plus râlant que j’avais opté pour l’expérience dans le cinq de base, avec Kevin Gonsette et Olivier Debèque. Les jeunes, Poulain et Detraux, ont ensuite boosté le débat. Il y a aussi le coup de gueule positif de Ricca Bearzotti durant le repos. En deuxième mi-temps, tout le monde s’y est mis. Oli et Ki ont relevé la tête. Pierre-Yves Belli (notre photo) ne score pas mais il a affiché un mental en acier. Il y a beaucoup de positif, en fait, mais je retiens que nous laissons passer notre chance contre un adversaire qui était à prendre, sans T’Joncke.»

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 0 des 2 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?