Une « Home Organiser » pour désencombrer sa maison

Une « Home Organiser » pour désencombrer sa maison

La coach du rangement teste toutes ses techniques dans sa propre maison. Ici, une série de caisses répartit les vêtements d’enfants à vendre, à donner ou à stocker.

EDA

Passionnée de rangement, elle en a fait son propre métier. La Home Organiser ou organisatrice professionnelle met de l’ordre dans les maisons et surtout, le fait durer!

Pousser la porte de la demeure d’Élodie Wery, c’est découvrir la vocation de cette professionnelle du rangement. Qui oserait deviner que dans cette petite maison de village vivent un couple et leurs trois bambins, dont des jumeaux en âge de tout retourner? Son «Home Sweet Home» ne laisse rien au hasard. Dans chaque pièce lumineuse, le moindre objet utilitaire ou décoratif a sa raison d’être. «Depuis toute petite, mon passe-temps favori est le rangement et l’organisation. C’est instinctif», explique la jeune Profondevilloise. «Je venais à peine d’apprendre à écrire que je dressais déjà des listes des tâches à accomplir dans la semaine. Et plus grande, lors de mes blocus, des copains venaient s’inspirer de mes plannings d’étude pour les sessions d’examens! Je tire sans doute cette manie de mon côté “ grande angoissée”, cela me rassure.» À 28 ans, l’ambitieuse jeune maman a pris conscience de sa destinée en la mettant à profit. Telle une Mary Poppins, elle met méthodiquement de l’ordre chez qui le souhaite… Mais pas par magie, car pour que sa méthode soit efficace, ses clients sont mis à contribution!

Qui appelle la Home Organiser ?

«Tout débute par une rencontre avec la personne qui m’explique ses souhaits et les raisons du désordre, qu’il s’agisse de collectionneurs, de personnes surmenées, de sentimentaux. Bien souvent, il s’agit de femmes, actives ou non, avec ou sans enfant. Les motivations sont variées : à l’approche d’un déménagement, d’une naissance, d’une recomposition de ménage, d’un changement professionnel… » Les cibles du rangement sont aussi variées. Cela va d’une simple armoire prête à craquer à l’entièreté d’une maison, de la cave au grenier, «un travail qui peut alors s’étaler sur deux semaines». Généralement, ce sont les pièces à vivre qui sont souvent les plus concernées. Et plus l’endroit est chaotique, plus le défi est entraînant!

Ranger avec les 5 bras d’une étoile

Une fois le devis remis (il faut compter environ 65 € de l’heure), le «chantier» peut commencer, de façon méthodique évidemment! « Je pars toujours du plus petit objet en allant vers le plus grand. » Elle ouvre un premier tiroir, en retire un bougeoir et pose alors cinq questions à son propriétaire. «Faut-il le garder? Le jeter? Le donner? Le revendre? Ou le stocker? » À chacune de ces questions correspondent cinq caisses étiquetées avec l’un des cinq mots. Si l’objet s’avère utile ou sentimentalement précieux, il sera gardé ou stocké dans une boîte s’il ne sert pas dans l’immédiat. Dans le cas contraire, on optera pour la vente, le don ou tout simplement la poubelle! Élodie est là pour aider à faire le meilleur le choix.

Repartir sur de bonnes bases

Laisser une maison claire et limpide, c’est une première étape. La finalité est qu’elle le reste. Pour que son passage soit vraiment efficace, Élodie confie quelques trucs et astuces. «C’est ce que j’appelle du “ Home Management ”, ou comment faire tourner sa maison comme une petite entreprise. Qui est chargé de faire quoi? Qui fait tourner la machine? Qui remplit le frigo? Comment éviter le gaspillage? Comment organiser une tournante des vêtements hiver et été… » Cette fée du logis a plus d’un tour dans son sac pour clarifier le quotidien.

Plus d’infos : elodie-wery@hotmail.com ou 0497/179 913