FESTIVAL

Plusieurs centaines de personnes commémorent le drame du Pukkelpop

Une cérémonie d’hommage aux victimes du drame survenu sur le site du Pukkelpop en 2011 a été organisée ce dimanche. Des centaines de personnes étaient réunies sous un chapiteau dressé sur la plaine du festival à Kiewit (Hasselt).

Des membres des familles des victimes et des amis de celles-ci, tout comme Hilde Claes, la bourgmestre de Hasselt, et Chokri Mahassine, l’organisateur du festival, ont pris la parole lors de la cérémonie en milieu d’après-midi.

Pour rappel, le 18 août 2011, cinq personnes ont perdu la vie à la suite d’une tempête qui s’est abattue sur le site du festival. «Un an, ce n’est rien, mais un an, c’est tout. Pour la plupart, la vie a suivi son cours après le 18 août, mais pour Kristof, Wendy, Marijke, Marlo et Jurgen, elle s’est arrêtée brusquement. Nous devons penser à l’avenir, nous n’avons pas le choix. Nous devons puiser dans la vie la force de le faire», a notamment dit en substance Chokri Mahassine lors de sa prise de parole.

Le père de Marijke, l’une des victimes, a également pris la parole: «A 16h00 ce jour là, nous avons reçu un dernier sms ‘Ici, il fait très chaud et la journée d’hier était très chouette aussi’, disais-tu. Deux heures après une tempête est passée et tout est parti. Plus jamais nous n’avons reçu de nouvelles. Encore aujourd’hui nous ne pouvons pas y croire.»

Un mémorial pour les victimes a par ailleurs été dévoilé en matinée. Le mémorial a été conçu par l'artiste hasseltois Tom Vanuytrecht. "C'est un monument pour toutes les personnes qui ont été touchées de près ou de loin par la tempête du 18 août", a indiqué Chokri Mahassine. "Ce mémorial permet de se souvenir, mais c'est avant tout un dessin qui représente l'espoir", a pour sa part déclaré la bourgmestre de Hasselt, Hilde Claes. Le monument bénéficiera d'un emplacement permanent dans le quartier du festival