La Wallonie va soutenir le secteur

La Wallonie vise à créer des niches de développement économique dans la filière « bois », notamment en favorisant les acteurs wallons du secteur.

ÉdA – 10424562647

Face au constat des difficultés traversées par le secteur du bois, la Wallonie a lancé son nouvel Office économique wallon du bois (OEWB). L’objectif global : rassembler tous les acteurs de la filière «bois» pour en améliorer l’économie et apporter des solutions aux problèmes qui touchent le secteur.

«Il n’y a pas de véritable filière ‘bois’en Wallonie, a estimé André Bouchat (cdH), député-bourgmestre de Marche-en-Famenne et président de l’OEWB. Notre but, c’est de créer cette filière». Autrement dit, rassembler réellement tous les acteurs du secteur pour mieux évaluer les problèmes rencontrés et y apporter des réponses efficaces. «Il faudra recueillir leurs souhaits, les répercuter».

Au-delà, il s’agit aussi de valoriser la filière «bois» en Wallonie. Et selon le directeur de l’OEWB, Emmanuel Defays, c’est le bon moment : «Le secteur est aujourd’hui porté par le développement de la sensibilité environnementale des citoyens.»

Des missions variées : maladies, aides financières…

Concrètement, l’OEWB aura deux types de missions. Premièrement, des actions «urgentes», destinées à répondre à des problèmes actuels. L’Office se penche déjà sur le secteur du sciage de feuillus, en pleine crise, sur le développement de nouveaux procédés innovants dans la valorisation du bois (sciage, menuiserie…), ou encore sur la promotion des aides financières spécifiques au secteur.

À plus long terme, l’Office aura aussi des missions «de fond». Il s’agira notamment de mettre en place un tableau de bord économique de la filière, de fédérer les différents acteurs et d’améliorer les contacts, de prévenir certaines crises (tempêtes, maladies) qui pourraient nuire à la production. Ou encore d’opérer une «veille stratégique» pour rester au courant des technologies et des normes en vigueur.

A. Mo.