PRisons

34 % des prisonniers sont en préventive

34 % des prisonniers sont en préventive

La surpopulation carcérale est en moyenne de 20 % dans les prisons belges. Et 34 % des prisonniers sont en préventive. Et le bracelet électronique n’est pas forcément la panacée pour régler le problème.

Le rapport 2011 sur les prisons belges est tombé. Quelques chiffres clé : 26 détenus se sont enfuis l’année dernière sur un total de 10973.

Mais surtout : seuls 55 % des prisonniers sont des condamnés! 9,9 % sont des internés et… 34 % sont en preventive. Et donc attendent d’être jugés. Un chiffre énorme. Surtout quand on sait que la surpopulation carcérale dépasse les 20 %!

Le bracelet électronique n’est pas la panacée

Alors que faire pour désengorger les prisons? Et surtout pour faire chuter le nombre de prisonniers en préventive? La ministre de la Justice Annemie Turtelboom a dans ces cartons un projet : intégrer la foule d’alternatives à la prison pour les personnes en préventive le bracelet électronique.

Pour l’instant, seuls les prisonniers condamnés ont droit à cette mesure. Les prévenus, eux, bénéficient notamment de la guidance sociale, sorte de liberté sous surveillance, gérée par les maisons de Justices.

Cela dit, le bracelet électronique est-il la panacée et la recette miracle pour mettre moins de gens en prison en préventive? Philippe Gheysen, directeur de la Maison de Justice de Charleroi, l’espère mais n’en est pas sûr.

«Il faudrait voir à l’usage» explique-t-il. «ça peut avoir un effet positif. Mais je ne suis pas convaincu que ce soit la panacée. Depuis 10 ans, on a mis sur pied des tas de solutions alternatives à l’emprisonnement. ce que je constate, c’est que les prisons ne se désengorgent pas pour autant».

Mais alors quelle autre solution pour lutter contre la surpopulation?

« Ça, si on le savait. Des tas d’universitaires travaillent sur la question. Ils n’ont toujours pas trouvé la solution» conclut Philippe Gheysen


Nos dernières videos