article abonné offert

Immigré, illettré et traditionaliste

Immigré, illettré et traditionaliste

Maître El Malki a mis la personnalité de l’accusé en lumière avec son histoire et sa culture.

Belga

«On ne saurait déduire l’existence d’un fait inconnu sur base d’éléments aussi incertains! » Maître El Malki, avocat de la défense, donne d’emblée le ton de sa plaidoirie. Mais, laissant à son confrère Maître Magnée le soin de développer l’argumentation sur l’absence de preuves, il s’attache surtout à retracer l’histoire de leur client, en mettant l’accent sur les spécificités culturelles de cet immigré marocain illettré.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 52 des 256 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?