Un camp de concentration dans un iTouch

Paul Brusson revit et fait visiter le camp de Mauthausen aux jeunes via un iTouch.

Associated Press/Reporters

Visiter un camp de concentrationen compagnie d’un ancien déporté… décédé. C’est possible avec un iTouch.

Arrêté et déporté en 1942, libéré en avril 1945, le résistant liégeois Paul Brusson n’a eu de cesse, jusqu’à sa mort en octobre dernier, de témoigner contre la barbarie nazie et pour la défense de la démocratie. Ancien commissaire en chef de la police de Liège, il a commencé à accompagner de futurs policiers dans le camp de Mauthausen pour les sensibiliser aux valeurs démocratiques. Des voyages qu’il allait par la suite et pratiquement jusqu’à sa mort effectuer aussi avec de jeunes étudiants.

Fondateur, avec d’autres, des Territoires de la mémoire à Liège (Centre d’éducation à la résistance et à la citoyenneté) il était logique que le tout nouvel outil développé par l’organisme porte «sa marque».

«Nous lançons un guide interactif et virtuel qui pourra être chargé dans un iTouch ou éventuellement un iPhone, explique Stéphane Wintgens, porte-parole des Territoires, un tout nouvel outil réalisé pour les adolescents et les jeunes adultes.»

Équipé de cet iTouch, il sera possible de visiter le camp de Mauthausen en compagnie de Paul Brusson. «C’est le camp où Paul Brusson a le plus longtemps été emprisonné. C’est là aussi qu’il conduisait les futurs policiers et accompagnait les écoles.» On découvre Paul Brusson, en vidéo, dans divers endroits du camp, évoquant chacun d’eux. S’y ajoutent d’autres photos d’époque provenant des archives des Territoires mais aussi des capsules documentaires pour élargir ses connaissances sur la période nazie et la guerre. La navigation est intuitive, un plan du camp permet de se déplacer dans les différents espaces et d’avoir accès aux diverses informations.

«C’est vraiment un nouvel outil que nous testons avec ce média guide. Si c’est positif, on peut très bien imaginer la même technologie utilisée pour d’autres lieux de mémoire. Visiter une ville via les endroits où se sont déroulés certains faits etc.»

L’outil reste pour l’instant réservé aux groupes de visiteurs (jeunes adultes), ceux-là même qu’accompagnait Paul Brusson. Dans quelques mois, une valise pédagogique l’accompagnera. Destinée aux écoles de toute la Communauté française, elle mettra également à leur disposition 40 Itouch.

Un bel hommage à la mémoire de Paul Brusson!