ÉCONOMIE

Le secteur de la construction en baisse d’activité en 2012

Le secteur de la construction en baisse d’activité en 2012

EdA

Le secteur de la construction prévoit en 2012 une baisse de l’activité de 1,5 %, alors que la croissance avait été de 4 % en 2011. Avec ce recul estimé, la construction n’aura finalement pas progressé sur l’ensemble de la période 2009-2012, ressort-il mardi du rapport annuel de la Confédération construction.

La production de logements neufs sera en recul de 4,5% en 2012, en raison du faible nombre total d’autorisations de bâtir octroyées en 2011. Avec seulement 44.115 autorisations délivrées, il s’agit du plus bas niveau enregistré ces 10 dernières années. Sur le marché de la rénovation, la baisse atteint 8%, essentiellement à cause de la disparition de la plupart des avantages fiscaux liés à la réalisation d’investissements économiseurs d’énergie. A contrario, la construction de bâtiments non-résidentiels et de génie civil ont atteint des croissances respectives d’environ 3 et 4%.

Une réduction de charges sociales dans la construction s’avère indispensable, estime la Confédération, qui préconise également la poursuite contre le travail illégal à l’aide de mesures efficientes. Par ailleurs, une nouvelle dynamique doit être insufflée au marché du travail, notamment en autorisant une organisation beaucoup plus flexible.

La confédération construction lance un appel aux pouvoirs publics pour qu’ils continuent à investir dans des travaux d’infrastructure. Le principal défi du secteur pour 2012 sera de résoudre son problème de compétitivité, estime la confédération. «La réduction du déficit public n’est pas incompatible avec la relance des investissements dans la construction», déclare l’administrateur délégué de la confédération, Robert de Mûelenaere.