Une nouvelle crèche en route

Voici ce à quoi ressemblera la nouvelle crèche namuroise, sur le plateau de Bellevue.

ÉdA Philippe Berger

Première pierre officielle pour la crèche de Bellevue, sur le plateau jambois. Ce sont 60 nouvelles places pour Sonefa

Le plateau est battu par le vent. Magnifique endroit, à deux pas de la chaussée de Marche, dans un joli cadre de verdure et avec vue imprenable sur la citadelle. Nous sommes sur le plateau de Bellevue, sur les hauteurs jamboises. Une grue est déjà à l’œuvre. Des blocs racontent le début de la nouvelle aventure.

Une crèche. Une nouvelle crèche. Plus qu’utile : nécessaire. « Le projet est la conséquence logique d’une situation à laquelle notre commune doit faire face , indique l’échevin du Patrimoine et de la Jeunesse Tanguy Auspert : une hausse de la démographie et du nombre de jeunes enfants.»

La Ville a lancé la procédure voici plusieurs mois, en partenariat avec l’ASBL Sonefa, structure faîtière paracommunale des places d’accueil pour les enfants jusqu’à trois ans.

Soixante places supplémentaires

« La crèche aura une capacité de 60 places réparties en cinq sections de douze places», indique le président de Sonefa Philippe Detry. Ce qui amènera l’offre à hauteur de 337 places réparties sur neuf implantations, sans compter les quelque 300 places chez les 80 accueillantes conventionnées.

Surtout, la crèche sera plus que cela : le bâtiment va aussi accueillir tous les services logistiques et techniques éparpillés aujourd’hui : quatre personnes du service administratif, un économe, six assistantes sociales, une lingerie et quatre ouvriers.

Le défi des petits pouyons

Resteront d’autres défis à relever, soulignait, hier, Philippe Detry : comme de trouver de nouveaux locaux pour réaliser le déménagement des 90 places des «petits pouyons», place Maurice Servais, «vers un nouveau lieu situé impérativement dans le centre-ville».