PAKISTAN

Les services secrets pakistanais confirment la mort du numéro 2 d’Al-Qaïda

Les services secrets pakistanais confirment la mort du numéro 2 d’Al-Qaïda

Abou Yahya al-Libi aurait déjà été blessé le 28 mai par une attaque.

AFP (Illustration)

Les services secrets pakistanais ont confirmé ce mercredi la mort du Libyen Abou Yahya al-Libi, le « numéro deux » d’Al-Qaïda.

Les Etats-Unis avaient annoncé plus tôt l’avoir tué. Les trois services secrets pakistanais ISI, IB en MI ont déclaré que le Libyen a trouvé la mort lors d’un raid mené lundi par un drone américain dans le Waziristan du Nord.

Abou Yahya al-Libi aurait déjà été blessé le 28 mai par une attaque de drone dans le village Baigan.

Il aurait été transporté dans une maison d’un autre village, Hasso Khel, pour y être soigné. L’attaque a été perpétrée alors que le numéro 2 d’Al-Qaïda se trouvait dans cette maison, tandis que ses gardes se trouvaient à l’extérieur dans un véhicule. Ils seraient également morts.

Les déclarations sont conformes à celles de lundi. Un collaborateur des services secrets avait alors déclaré qu’un bâtiment et un véhicule avaient été attaqués. Parmi les quinze morts, on déplore également des « étrangers », un terme souvent utilisé par les autorités pakistanaises pour parler d’Arabes entretenant des liens avec Al-Qaïda.

La Maison Blanche avait déjà confirmé la mort d’Abou Yahya al-Libi, sans donner davantage de détails. Les talibans pakistanais, qui collaborent avec Al-Qaïda dans les zones tribales, ne voulaient ni confirmer ni infirmer sa mort.