MUSIQUE - SESSION ACOUSTIQUE

Live buzz : les petites histoires de Sarah Ferri

De l’émotion, du soleil, des influences variées qui se baladent du jazz manouche, aux grandes chanteuses de soul ou de jazz, et puis une sacrée belle voix… Il y a tout ça dans le premier album de la Gantoise Sarah Ferri, "Ferritales". Elle sera sur la scène de Couleur Café avec son groupe le 29 juin. En attendant, elle est venue en jouer trois extraits, seule au piano, dans notre studio. Et on a adoré.

Trois titres. D'abord On my own, dans notre première vidéo ci-dessus.

"J’ai écrit cette chanson au piano. C’était une période un peu difficile pour moi. Je sentais que toutes les portes restaient fermées, je n’avais pas beaucoup d’argent. J’avais une voiture complètement rouillée et quand je fermais la portière, des particules tombaient par terre (rire). J’étais sur la route avec ma voiture qui faisait un bruit pas possible, mais j’avais ce sentiment d’être totalement libre. Je me répétais “I’m on my own, I’m on my own and I’m feeling fine” - Je suis toute seule et je me sens bien - Et quand je suis arrivée à la maison, la chanson était presque prête. C’est une chanson qui sert à relativiser et un clin d’œil aux gens qui se sentent parfois seuls, pour de leur donner un peu de courage."

- Ensuite, ci-desssous, A place on the moon :

"C’est une chanson assez légère, un peu jazzy. J’ai commencé à utiliser mon piano différemment dans cette chanson. C’est une combinaison de deux genres : une partie années 30 et une autre plus années 60. Sur la version du CD, il y a beaucoup de chœurs. C’est une chanson assez douce, mais je me fâche un peu dans les paroles. Je l’ai écrite une fois où je me suis disputée avec mon copain. Il y a des moments dans un couple où on a envie de claquer les portes, où on ne peut pas rester dans la même pièce. Ça parle de ce moment-là que j’ai caricaturé. Ca dit : Si je t’ennuies, envois-moi sur la lune, peut-être que là il y a une place pour moi."

 

 

- Were you there :

"Je l’ai écrite pendant l’été. Je me suis réveillée tôt le matin et le soleil entrait dans la chambre. Tout à coup j’avais un texte, je l’ai écrit. Je pense qu’il y a des influences de Jeff Buckley dans cette chanson, parce que quelques jours avant, j’avais vu un documentaires sur lui. J’avais son CD, mais j’ai beaucoup appris sur sa vie. Il était très influencé dans sa manière de chanter par des chanteuses comme Ella Fitzgerald. Ça m’a inspirée."

 

 

Sarah Ferri sur MySpace.

Retrouvez toutes nos sessions acoustiques Live buzz.

+ Prolongez l'info dans L'Avenir de ce samedi 2 juin 2012.

 

 

Nos dernières videos