Non, le wallon n’est pas une langue morte

Non, le wallon n’est pas une langue morte

Deux fois plus de réservations que de places disponibles : Georges Vetters présentera l’émission devant une salle comble.

Michel Leroy RTBF

Record d’inscriptions et de spectateurs pour la finale du Grand Prix de la chanson wallonne. Le wallon a encore du succès, même chez les jeunes !

Samedi, les chanteurs wallons se produiront devant une salle comble à la Médiacité de Liège… La même salle que les chanteurs de The Voice ! « Nous avons dû refuser du monde, explique Gennaro Tornincasa, producteur de l’émission (et de Wallon, nous !). Le studio compte 600 places et nous avions 1130 réservations. Nous avons envoyé une lettre pour proposer aux personnes qui ne pouvaient pas venir d’assister à la représentation du vainqueur sur le plateau de Wallon, nous ! en septembre prochain. »

Au niveau des candidats aussi, c’est l’année de tous les records… Le Grand Prix qui fête sa 12e édition, mais fait plus que doubler le nombre de candidat : 25 personnes ont postulé cette année, et après des présélections devant un jury de professionnels de la télé et de la chanson, ils seront 10 à s’affronter en finale, avec une majorité de Liégeois. Contrairement à The Voice(la RTBF a enlevé les fauteuils rouges du studio), les artistes chanteront des chansons inédites en wallon. « Nos 25 candidats avaient un peu tous les âges, de 25 à 50 ans, remarque le producteur.Et leurs chansons couvraient des styles très différents : plus modernes ou plus traditionnels, classiques…»¦

Le Grand Prix de la chanson wallonne, émission de 2 h 30 sera diffusé sur la Trois, le 31 mai à 21 h 05 et simultanément sur Viva Cité et internet (avec un chat en wallon modérateurs Poyon-poyou).