Finale du Balfroid: un Liégeois couronné... à Liège (photos)

La vingt-cinquième finale de la dictée du Balfroid s'est révélée un excellent cru. Près de 27% des inscrits ont commis moins de six fautes tandis que les deux premiers ont réussi le sans faute. Cerise sur le gâteau de l'épreuve organisée au Palais des Congrès de Liège: Le vainqueur est issu de la Cité ardente...

Bon sang ne saurait mentir. Invités à remettre les prix de cette vingt-cinquième dictée du Balfroid, hier après-midi, le bourgmestre liégeois Willy Demeyer et la ministre de l'Enseignement Marie-Dominique Simonet ont été surpris lorsqu'ils ont entendu le nom du vainqueur: Jean-Baptiste Grinda, 11 ans, de l'école du Sart-Tilman. Il s'agit en fait du fils de Jean-Louis Grinda, ex directeur de l'Opéra Royal de Wallonie à Liège et actuellement directeur de l'Opéra de Monaco, et de la sénatrice liégeoise Christine Defraigne.

Jean-Baptiste Grinda a réussi le sans faute à la dictée, tout comme Jennifer Ngango, deuxième, mais il s'est révélé supérieur lors de l'épreuve des "dix mots difficiles". La troisième place est revenue à Léonie Lefere, d'Auderghem.

La dictée:

Heureux anniversaire !
Cette année-ci, notre concours d'orthographe célèbre joyeusement son vingt-cinquième anniversaire. Qui aurait parié sur sa longévité ?

Des milliers d'écoliers concentrés, dans un auditoire silencieux, quelle que soit sa capacité, ont réfléchi assidûment (assidument) espérant décrocher des lauriers. Ce ne serait pas si aisé pourtant.

Les bons moments que nous avons passés, malgré la tension souvent palpable, nous ont payés de notre peine.

Les fautes que les correcteurs ont relevées n'ont rien ôté à l'enthousiasme ambiant.

Les difficultés syntaxiques rencontrées par des élèves studieux et volontaires ont souvent été déjouées.

Dans le cas contraire, les explications données après la dictée ont aidé chacun à progresser.

Des centaines de vos aînés (ainés) ont défilé devant un jury attentif, impatient de distribuer tant de cadeaux mérités. Les résultats proclamés l'ont souvent émerveillé.

Nous sommes fiers et heureux de fêter avec vous ce jubilé remarquable dans un lieu aussi accueillant.

Soyez donc tous remerciés, ceux d'hier et d'aujourd'hui, pour votre persévérance et vos encouragements si précieux.

Découvrez notre reportage ce lundi dans L'Avenir.