Dan Gagnon a vendu ses 2000 places

Dan Gagnon s’est lancé un défi et montera sur scène devant 2000 personnes lundi.

Le Québécois, Dan Gagnon, chroniqueur à la RTBF, ancien animateur de NRJ et humoriste s’était lancé un pari fou : remplir le Cirque royal pour y présenter son premier one-man-show. Et il a réussi. Ses impressions avant de monter sur scène devant 2000 personnes lundi.

Il fallait être complètement fou pour faire ça : louer une salle de 2000 personnes pour présenter son premier one-man-show qu’il n’a joué qu’une seule fois avant.

Dan Gagnon a pris des risques, il a investi ses économies dans l’affaire. 10 000 € en tout. Pour ne pas perdre d’argent, il devait vendre 1 500 places. Il a fait mieux : le spectacle aura lieu ce lundi 7 mai et il est sold-out. Mais plus qu’une affaire de sous, c’est sa crédibilité qu’il joue. L’initiative a bénéficié de beaucoup de visibilité dans les médias et sur internet. Mais l’humoriste n’arrive pas à se réjouir tant que le spectacle ne s’est pas bien passé.

Dan Gagnon, franchement, vous vous attendiez à remplir tout le Cirque royal ?

Je l’espérais, mais je ne m’y attendais pas. Peut-être le jour même, mais certainement pas trois jours avant. 1 000 contre un, je n’aurais pas parié. Je suis super content, mais je ne vais pas savourer d’avance tant que le spectacle ne s’est pas bien passé. Je garde ma joie en réserve.

Parce que vous avez convaincu 2 000 personnes de venir, mais maintenant, il va falloir les faire rire…

N’importe quel artiste qui se produit sur scène, c’est pour montrer ce qu’il sait faire. Je sais qu’il y en a beaucoup qui voudraient être à ma place, alors je ne vais pas me plaindre. J’ai super peur, mais je suis assez excité aussi.

Combien de fois avez-vous joué votre spectacle ?

C’est la deuxième fois. La première, c’était en février au festival « Humour du monde  » dans un café à Saint Josse, où il pouvait y avoir maximum 120 personnes. J’ai aussi participé au gala d’ouverture du Brussels Comedy Festival et mon spectacle fera la clôture.

D’ici lundi, vous allez vous préparer comment ?

Je répète mon spectacle chez moi deux fois par jour d’ici là. Mes parents et ma marraine ont débarqué du Québec et donc on est cinq dans mon appartement ! Dimanche j’ai loué une chambre d’hôtel. Je sais que je ne dormirai pas bien, mais c’est pour me retrouver dans un cadre neutre et ne pas être déconcentré.

Quelle est votre plus grande crainte ?

C’est un peu le rêve qu’on fait tous de se retrouver tout nu au milieu de la classe. Moi j’ai peur de partir en courant pleurer dans les toilettes.