Liège Cointe

La « basilique » est de nouveau à vendre

La « basilique » est de nouveau à vendre

Olivier Hamal (MR), le président de l’ASBL du site du mémorial interallié de Cointe, et Michel Firket (cdH), échevin de l’Urbanisme à Liège.

ÉdA

L’église du Sacré-Coeur de Cointe est à nouveau mise en vente, suite à l’échec des négociations avec le candidat acquéreur.

Alors que la tour du mémorial interallié de Cointe est en cours de restauration (les travaux devraient être achevés pour fin 2013), les négociations pour la vente de l’église du Sacré-Coeur – (erronément appelée « basilique » par beaucoup de Liégeois – au milliardaire Arthur Paes viennent d’échouer. Ce dernier, pour rappel, envisageait d’y installer un centre d’affaires.

C’est au niveau des garanties réclamées par la fabrique d’église pour l’aménagement d’un nouveau lieu de culte qu ça a coincé. En attendant et l’ASBL qui la gère cherche toujours à la vendre, ne pouvant assurer sa nécessaire restauration.

Elle fait dès lors appel à la ville de Liège, dont son échevin de l’Urbanisme Michel Firket, pour mettre autant d’énergie que possible dans la réaffectation de ce site. Selon Olivier Hamal, deux nouveaux candidats se seraient déjà présentés. Des réunions sont organisées avec eux le 22 et le 24 mai prochains. L’un d’entre eux, nous indique-t-on, ambitionnerait d’y construire une infrastructure hôtelière. Étant donné que le bâtiment n’aura plus d’affectation religieuse, l’ASBL et l’évêché, faute de moyens, sont ouverts à toutes les propositions, pour autant qu’elles soient « décentes ».

Reste à voir si un accord pourra être trouvé entre les différentes parties, au niveau montant, de l’aménagement d’un autre lieu de culte à Cointe. Dans la perspective du centenaire de la Première Guerre mondiale et de l’Expo 2017, la ville de Liège et l’ASBL sont plutôt pressées de sortir de l’impasse.¦

B. H.