La Banque de La Poste « bugue » depuis un mois

La Banque de La Poste « bugue » depuis un mois

Le changement de structure informatique de la Banque de la Poste a entraîné une série de situations kafkaïenne.

ÉdA – 20956460776

Chèques en rade, virements dans la nature, retards de paiements.Depuis que la Banque de La Poste a changé de système informatique, début avril, les soucis s’accumulent.

La Banque de La Poste se débat depuis un mois dans des bugs informatiques. Et ça n’en finit pas. Le nouveau système informatique, dans lequel la banque a basculé le 10 avril, a généré des erreurs en cascade. Des centaines de clients sont restés privés de PC banking pendant deux semaines (notre édition du 19 avril). La Banque de La Poste avait alors réagi pour dire que tout était en train de rentrer dans l’ordre.

Cela ne semble pas être le cas. « D’abord, ils avaient dit que ça ne ferait aucun problème. Ensuite, ils ont dit que c’étaient de petits soucis avec les PC banking. Mais en réalité, ça va beaucoup plus loin. Ça touche toutes les entreprises et, en plus, tous les plus précarisés. Mais ils sont tellement débordés par leurs problèmes qu’ils ne savent plus répondre à nos questions », dénonce Christian Gilon, chef du service Prestations Comptabilité clients à l’Union des classes moyennes (UCM).

« Tous nos virements se promènent dans la nature. On n’a pas d’avis nous signalant que nous avons bien été débités. On reçoit des plaintes pour non-paiements de nos clients mais on ne peut rien faire. Il est impossible de vérifier si notre virement a été traité ou pas », explique le chef comptable de l’UCM.

La Banque de La Poste a modifié sa façon d’envoyer les fichiers « Coda ». Ces derniers contiennent les informations qui signifient les paiements. « Quand on envoie 8 000 paiements, on envoie une demande et en retour, on recevait un seul fichier. Maintenant, la Banque de La Poste nous envoie 8 000 avis de débit ! Et notre système informatique, qui n’est pas capable de les recevoir, bugue »,ajoute Christian Gilon.

Au-delà de l’UCM, plusieurs caisses d’allocations familiales sont assaillies de plaintes (voir ci-dessous). Les personnes qui touchent leurs allocations via chèques circulaires ont dû attendre dix jours avant de les percevoir. Et un certain nombre a vu son chèque carrément refusé. Par ailleurs, tous les virements internationaux pour les allocations familiales versées à l’étranger n’ont pas été payés.

Le changement de structure informatique de la Banque de La Poste a entraîné une série de situations kafkaïennes dont il est impossible de saisir l’ampleur exacte.

Depuis vendredi, le site de l’UCM annonce à ses clients que les problèmes informatiques de la Banque de La Poste entraînent des retards. « Nous présentons à nos clients nos plus sincères excuses pour ce désagrément qui ne résulte en aucun cas de nos services mais uniquement d’un problème informatique rencontré par la Banque de La Poste », justifie l’UCM.¦