Igor Gehenot Trio : « Road Story »

Demandez à un habitué des concerts de jazz quel jeune musicien l’a enthousiasmé lors des concerts de ces deux dernières années, il y a beaucoup de chances que le nom d’Igor Gehenot revienne à plusieurs reprises. Alors, ce premier album était attendu avec impatience : le jeune pianiste allait-il nous surprendre encore ? Eh bien oui ! Si on retrouve la fougue de la jeunesse qu’on aimait dans les concerts, elle est ici sous contrôle : le feu est là sur des pièces comme Rude Awakening ou Mister Moogoo, mais le chant et le lyrisme dominent sur la majorité des pièces : on pressent l’influence d’Éric Legnini – son professeur – sur les unes, l’écoute de Brad Mehldau ou de compositeurs classiques sur les autres. Présent depuis les débuts du trio, Sam Gerstmans est le grand frère qui tient la barre alors que Teun Verbruggen, batteur racé et coloriste, parait être l’hypoténuse indispensable à ce triangle quasi équilatéral. Toutes les compositions sont du pianiste et révèlent une personnalité qu’on se réjouit d’entendre grandir.¦ 

J-P.G.

Igloo/AMG