FOOTBALL

Piermario Morosini (Livourne) meurt après un malaise en match, le foot italien s’arrête

Le foot italien est sous le choc. Le joueur Piermario Morosini de Livourne est mort ce samedi des suites d’un malaise survenu sur le terrain lors d’un match de 2e division à Pescara. Tous les matches de championnat sont suspendus.

Morosini, 25 ans seulement, a été déclaré mort par le cardiologue Edoardo De Blasio à l’hôpital Santo Spirito de Pescara. Il s’est effondré sur le terrain, et a été secouru sur place au moyen d’un défribillateur. Evacué en ambulance, son coeur s’est arrêté lors du transport vers l’hôpital.

Le match a été interrompu après l’évacuation de Morosini. Joueurs, techniciens et dirigeants se désespérant sur le terrain, certains éclatant en sanglots.


szólj hozzá: Morosini összeesett

« Nous vivons un drame », a dit l’administrateur délégué de l’équipe de Pescara, Danilo Iannascoli. « Morosini s’est effondré, a essayé de se relever, mais est retombé. Notre masseur s’est tout de suite rendu compte du drame. »

Le directeur général de la FIGC Antonello Valentini, a annoncé la suspension de tous les championnats italiens pour le week-end. Les matches de Serie A (1re division)sont reportés au week-end du 25 avril.

"Un destin incroyable"

Morosini, international Espoirs formé à l'Atalanta Bergame puis à l'Udinese, était arrivé à Livourne en janvier. Il était en copropriété entre le club toscan et l'Udinese. Milieu de terrain, Morosini avait réalisé l'essentiel de sa carrière en Serie B (2e division). Il n'avait joué que cinq matches en Serie A avec l'Udinese en 2005-2006, et été successivement prêté à des formations de Serie B (Bologne, Vicenza, Reggina, Padoue et Livourne).

Morosini a eu une vie marquée par les tragédies. Il a perdu sa mère à 15 ans, son père deux ans plus tard, et son frère quelques temps après. Il avait vécu avec sa soeur.
"Un destin incroyable, maintenant il va pouvoir embrasser à nouveau toute sa famille", a dit à la Gazzetta dello sport son ancien coéquipier de l'Udinese, Roberto Baronio.

Ce drame intervient un mois presque jour pour jour après le malaise cardiaque dont a été victime également sur le terrain le joueur de Bolton Fabrice Muamba. Ce dernier s'en est sorti mais a dû attendre deux semaines avant de remarcher. Chez nous, un joueur de Schaltin (P1 namuroise), Gilles Merckx, avait aussi été victime d'un accident cardiaque durant un match à la mi-mars. Et, comme Muamba, il s'en est sorti.

Par le passé des joueurs professionnels sont déjà mort d'un malaise cardiaque sur le terrain, comme l'Espagnol Antonio Puerta (FC Séville, 2008), le Hongrois Mikos Feher (Benfica Lisbonne, en 2004) ou Marc-Vivien Foé lors d'un match avec le Cameroun (2003).

Principaux décès de footballeurs professionnels survenus en match ou à l'entraînement depuis l'an 2000:
Février 2000: Le Nigérian John Ikoromo, 17 ans, décède d'une attaque cardiaque en match amical dans les Emirats Arabes Unis.
Octobre 2000: L'international roumain Catalin Haldan, 24 ans, du Dinamo Bucarest meurt d'une attaque lors d'un match amical.
Avril 2001: L'arbitre anglais Mike North est victime d'une crise cardiaque fatale à la mi-temps d'un match de D3.
Juin 2002: Michael Michel, 32 ans, évoluant en D2 chypriote s'effondre et décède d'une attaque cardiaque en plein match.
Décembre 2002: La Macédonien Stefan Toleski, 23 ans, joueur du FK Napredok décède d'une défaillance cardiaque.
Juin 2003: le footballeur camerounais Marc-Vivien Foé, 28 ans, décède à Lyon des suites d'un malaise survenu sur le terrain lors de la demi-finale de la Coupe des Confédérations contre la Colombie. Le joueur, qui évoluait alors à Manchester City, s'était effondré dans le rond central du terrain du stade de Gerland. Victime d'une rupture d'anévrisme, il avait été placé en réanimation cardiaque pendant 45 minutes sans réaction positive.
Janvier 2004: l'attaquant hongrois du Benfica Lisbonne Miklos Feher, 24 ans, s'effondre sur la pelouse au cours d'une rencontre contre Vitoria Guimaraes. Transporté à l'hôpital, Feher n'a jamais repris connaissance.
Octobre 2004: Serginho, 30 ans, footballeur brésilien de Sao Caetano (D1 brésilienne), s'effondre sur la pelouse au cours d'un match contre Sao Paulo avant de décéder. Sa mort avait créé une énorme polémique au Brésil car l'autopsie avait révélé que le coeur du joueur était malade et pesait 600 grammes, soit environ deux fois le poids normal. Le club de Sao Caetano, son président et son médecin avaient été lourdement sanctionnés par la justice sportive (suspensions et retrait de points au classement pour le club).
Juin 2005: le milieu de terrain d'Uniao Leiria (D1 portugaise), Hugo Cunha, 28 ans, décède alors qu'il disputait un match avec des amis. Le joueur, victime d'un malaise cardiaque, est tombé sans connaissance sur le terrain et n'a pu être réanimé par les pompiers.
Décembre 2005: le joueur français du FC Utrecht David di Tommaso, 26 ans, décède après une rencontre d'une défaillance cardiaque.
Avril 2006: le jeune espoir d'Envigado FC (D1 colombienne), Victor Alfonso Guerrero, 17 ans, qui jouait avec la réserve du club, décède subitement lors d'un entraînement.
Août 2007: le défenseur espagnol du FC Séville Antonio Puerta décède trois jours après avoir subi plusieurs arrêts cardiaques. Il s'était d'abord évanoui sur le terrain, au cours d'un match de championnat face à Getafe, puis dans les vestiaires.
Décembre 2007: Phil O'Donnell, joueur de Motherwell, 35 ans, s'effondre en match de championnat contre Dundee United and dies in an ambulance.
Août 2009: Le capitaine de l'Espanyol Barcelone Dani Jarque, 26 ans, décède d'une crise cardiaque à l'entraînement.
Novembre 2011: l'international mexicain du club grec de Larissa Antonio de Nigris, 31 ans, décède à son domicile après une rencontre d'une probable crise cardiaque.
Août 2011: Le défenseur japonais Naoki Matsuda, 34 ans, meurt à l'hôpital deux jours après s'être effondré à l'entraînement avec son équipe Matsumoto Yamaga.