Les Suisses bientôt chez nous

L’expertise de l’autocar n’a pas encore commencé. Les enquêteurs suisses seront bientôt en Belgique pour poser des questions aux enfants.

Associated Press/Reporters

Les enquêteurs valaisans seront prochainement en Belgique, pour interroger les enfants, si leur état le permet.

Comme annoncé ces derniers jours, les enquêteurs valaisans viendront prochainement en Belgique pour y recueillir un maximum d’informations pouvant éclairer le déroulement des faits avant l’accident de car qui a fait 28 morts et 24 blessés, à Sierre. Des enfants seront auditionnés.

« Ces rencontres se feront avec l’accord préalable des familles et seulement si l’état de santé des témoins le permet. Si tel est le cas, nous allons leur demander tout ce dont ils se souviennent de ce voyage qui pourrait nous éclairer », a indiqué vendredi le premier procureur du Valais central, Olivier Elsig.

À ce jour, le ministère public ne dispose d’aucun témoignage d’enfant qui aurait vu le chauffeur manipuler un DVD ou un CD.

En revanche, un certain nombre d’entre eux a dit avoir vu les écrans s’allumer et s’inscrire le menu pour un film. Ces questions seront abordées lors des auditions.

Le tachygraphe toujours à l’examen

L’expertise du véhicule n’a pas encore commencé, mais le mandat est prêt et va être confié. « Selon les résultats de l’expertise, nous verrons s’il sera nécessaire ou non de faire venir des experts belges du constructeur d’autocars », a encore indiqué Olivier Elsig.

L’analyse approfondie du tachygraphe est toujours en cours.

On sait cependant depuis les premiers jours de l’enquête que le chauffeur roulait en dessous de la vitesse de 100 km/h autorisée dans le tunnel.

Le ministère public espère pouvoir communiquer plus en détail sur l’enquête au plus tard dans les prochaines semaines.¦