Qu’est-ce qui fera tourner les éoliennes ?

Qu’est-ce qui fera tourner les éoliennes ?

éolienne, conduite de gaz doc

On attend un dernier avis sur le cadre de référence éolien : celui du Cwedd, qui tenait à en être. Réunion aujourd’hui. Copie à rendre le 5 mars.

D’ici l’été, sans doute vers mai-juin, le nouveau cadre de référence éolien sera défini. Sans lui, rien ne se fera. Il constituera la base du décret, d’application dès 2013. C’est lui qui déterminera les critères à respecter pour implanter des éoliennes en Wallonie. Tout ce qu’on avait sous la main jusqu’à présent, c’est le cadre de référence de 2002 : pas de véritable contour réglementaire, des critères parfois trop flous…

Bref, le nouveau document, très attendu, vaut son pesant de cacahuètes.

« Ben… et nous ? »

Un dernier avis doit encore être pris en compte : celui du Cwedd, c’est-à-dire le Conseil wallon de l’environnement pour le développement durable, qui n’a pas encore pris position sur ce futur cadre de référence éolien.

A priori, le gouvernement wallon ne lui avait d’ailleurs pas demandé son avis. Et dans les rangs du Cwedd, certains se demandaient pourquoi. D’abord, c’était sans risque pour le gouvernement puisque l’avis du Cwedd n’est pas contraignant. Ensuite, le Conseil est bien placé pour apporter son éclairage dans le créneau éolien : depuis 2000, le Cwedd a en effet vu passer plus de 120 projets d’implantations, avec analyse d’impact sur le paysage, sur la faune, etc. De quoi revendiquer une certaine expertise et considérer, au moins autant que d’autres acteurs, qu’un vrai cadre réglementaire est absolument nécessaire pour accompagner le développement éolien.

D’ailleurs, à défaut d’être officiellement consulté, le Conseil wallon était décidé à rédiger un avis d’initiative. Ce ne sera pas nécessaire : les deux ministres concernés, Jean-Marc Nollet (énergie) et Philippe Henry (aménagement du territoire) ont finalement fait appel au Conseil wallon.

Les membres du Cwedd directement concernés par la matière (Union wallonne des entreprises, Union des villes et communes, Inter-environnement, etc.) se réunissent ce mercredi pour amorcer la procédure. Chaque représentant expose sa position, ses réserves éventuelles et ses remarques. Les ministres attendent l’avis du Cwedd au plus tard pour le 5 mars.

Les autres organismes consultés, comme la Fédération wallonne de l’agriculture, Edora, etc., ont rendu leur copie il y a quelques jours.¦