CYCLISME - DOPAGE

Affaire Contador: la presse espagnole joue sur les mots

Affaire Contador: la presse espagnole joue sur les mots

Comme d’autres, le site web « ElMundo.es » met en doute la décision rendue par le TAS.

Elmundo.es

Quelques minutes, c’est ce qu’il aura fallu à la plupart des médias espagnols avant de mettre en cause (et en Une) la décision du TAS dans l’affaire Contador.

C’est la rédaction d’El Mundo, via son site web, qui s’est montrée la plus virulente en titrant : « Deux ans de sanction pour Contador malgré l’absence de preuves détaillées ». Il est ainsi reproché au TAS, entre autres choses, d’avoir pris sa décision « sans savoir dans quelles conditions la substance aurait été consommée ». El Mundo parle de punition (« castigo ») là où les autres évoquent une sanction… à l’image de Marca par exemple. Le quotidien sportif madrilène a rapidement précisé sur sa page d’accueil que « le prétendu dopage lors du Tour de France 2010 n’est pas prouvé ».

Comme souvent dans la capitale espagnole, les journalistes d’AS envisagent les choses d’un autre œil. Sur le portail AS. com, on ne manque pas de souligner l’absence de Contador pour le prochain Tour de France et les J.O. de Londres, mais on estime que le Tribunal arbitral du sport appuie sa décision sur « l’incapacité de Contador à prouver que son contrôle positif résulte de l’ingestion de viande contaminée. »

Les journalistes d’El Pais se sont démarqués en étant les seuls (ou presque) à user du terme « dopage » au sein même de leur page d’accueil, tout en focalisant l’attention du lecteur sur le fond de l’affaire ; chiffres, déclarations, analyses et dossier béton à la clé.

Sur le site web du quotidien "catalan" Sport, l’affaire Contador a dû se contenter d’une position excentrée. Le retour à l’entraînement d’Iniesta, puis les larmes de Keita ont eu la préférence de la rédaction qui vise avant tout son lectorat de footeux pro-barcelonais.

Des sondages pour soutenir Contador

Polémique oblige, la plupart des sites web d’information ont eu recours aux traditionnels sondages. La télévision nationale TVE a fait de même. À la question : « Contador doit-il s’opposer à la décision du TAS via le Tribunal fédéral suisse ? », le « oui » l’emporte avec une écrasante majorité de 88 % sur RTVE.ES.

ABC, Marca et El Mundo ont tous trois interrogé leurs internautes de manière plus évasive : « La sanction infligée à Alberto Contador vous parait-elle juste ? » À chaque fois, le « non » caracolait en tête des sondages avec environ 85 % des votes. Pour sûr, « l’afición » espagnole reste derrière Alberto « El Pistolero » Contador… Et certains médias, aussi.